Une introduction a l'énergie solaire: l'indépendance guérill

Discutons librement autour de ses articles.
lesurvivaliste.blogspot.com/
Avatar de l’utilisateur
chani_tth
Admin forcené
Messages : 621
Inscription : mer. juil. 11, 2012 4:31 pm

Une introduction a l'énergie solaire: l'indépendance guérill

Message par chani_tth » mar. août 28, 2012 8:53 pm

Image

Notre dépendance a l'électricité est étourdissante: ordinateurs, réfrigération, usines de fabrication, transports, stockage, pompes a essence, systèmes de communication et d'information, hôpitaux…il n'est pas difficile de s'apercevoir aujourd'hui que presque tout fonctionne a l'électricité.

Consultez l'article complet sur le blog de Vol West
Dernière édition par Guillaume le mer. août 29, 2012 8:07 am, édité 1 fois.
Raison : correction du lien

jacqueline73
Grand rédacteur
Messages : 1665
Inscription : dim. sept. 09, 2012 10:04 am

Re: Une introduction a l'énergie solaire: l'indépendance gué

Message par jacqueline73 » mar. sept. 11, 2012 8:42 pm

Bonjour Volwest.

Je lis régulièrement ton blog, mais j'ai un souci pour laisser un commentaire sur certains articles.

Voici celui que je voulais laisser à propose de celui-ci après avoir pas mal réfléchi sur ce thème d'une installation solaire pour être autonome.

Si vous n'avez pas un gros budget, pour une installation photovoltaïque je ferais allusion à un célèbre sketch de Coluche ( où il caricature les politiciens ) « si vous avez besoin de quelque chose, écrivez nous . On vous expliquera comment vous en passer ! »

C 'est un peu ma démarche pour cette réflexion avant de se lancer dans une installation photovoltaïque et de gaspiller de l'argent.


Le problème du solaire , pour l'autonomie, est que sa production journalière en hiver est cinq fois plus faible qu 'en été, vers le milieu de la France ( relevé sur des productions réelles disponibles dans une base de données qu 'on trouve sur les bons sites ).

Ce n'est pas gênant pour de la revente, puisque pour la rentabilité et l'amortissement, ces chasseurs de prime se basent sur une moyenne été-hiver.

Mais en autonomie, déjà pour l'éclairage c'est l'hiver qu 'on consommera plus d'énergie, les jours sont plus courts et le soleil tape moins fort dans la journée.

Ca va conduire a surdimensionner ses panneaux.


En France statistiquement on peut avoir quatre jours consécutifs de production nulle, ce qui conduit à surdimensionner les batteries pour avoir de l'éclairage pendant plusieurs jours sur la batterie.

Batterie qu'on ne doit pas décharger à fond ( détruite ) voire au dessus de 50 % de sa capacité, pour prolonger sa durée de vie : ça implique de doubler la capacité de la batterie ( par rapport à la capacité utilisée ).

Bien sûr, une fois la batterie chargée , elle fonctionnera en batterie tampon et on pourra utiliser la surproduction estivale pour d'autres utilisations dans la journée, pour rentabiliser l'installation, mais on devra se passer de ces usages en hiver.

Il y aurait de quoi alimenter un congélateur ou un PC, mais peut on se passer d'alimenter le congélateur et se passer de PC en hiver ?

C 'est un gros dilemme.

Par contre avec un convertisseur 220 V en été on peut faire fonctionner le micro onde, ainsi on économisera du gaz pour chauffer ses plats..

On peut aussi recharger la batterie d'un vélo électrique ( il faut deux batteries ) un usage plutôt estival.

Pour l'éclairage avec le solaire il faut utiliser des ampoules à LEDs de 3 W à 6 W, de préférence en 12 V directement sur la batterie, pour économiser un convertisseur 12V => 220 V et réduire les pertes, car les LEDs 220V sont équipées d'un convertisseur individuel 220V => 12 V.

Pour le congélateur : c 'est un appareil qui stocke du froid. Théoriquement on a donc pas besoin de stocker toute l'énergie consommée par le congélateur dans des batteries. Il suffit qu'il tourne la journée sur les panneaux solaires avec un programmateur et il conservera le froid toute la nuit. ( attention pas tous )

Pour faire une économie importante sur l'installation , il faut prendre un modèle A+++ Liebherr fait un modèle coffre qui consomme très peu et surtout tient le froid 172 heures ( soit 5 jours ).

Pour avoir ces données comparatives par marques et modèles il faut consulter le site idealo.fr

Le supplément d'installation photovoltaïque nécessaire pour alimenter un congélateur ordinaire, paye largement le nouveau congélateur A+++ .

Ainsi avec cinq jours d'autonomie du congélateur on passera facilement les journées sans soleil, sans devoir augmenter la capacité des batteries.

En temps normal personne ne met une alimentation de secours pour son congélateur, elle coûterait plusieurs fois le prix du contenu.

Par contre en période de crise, pour la viande on s'approvisionnera plutôt sur des circuits courts , où il faut acheter en gros et commander pour le mois. Si on perd le contenu ,il faut attendre la prochaine commande, et en période de crise, il peut y avoir plusieurs coupures longues.

Les frigos : Victron un spécialiste dans le domaine des bateaux, écrit dans ses docs : les réfrigérateurs sont un vrai cauchemar. Ils gaspillent beaucoup d'énergie. Il existe des modèles 12 V, un peu moins gourmands mais ils coûtent horriblement cher.

Si on a un congélateur, le frigo est moins crucial, s'il s'agit de faire face à des coupures de courant de une ou deux semaines. J 'ai fait du camping, en été , je n'ai jamais emmené de frigo : glacière et pains de glace.

A voir, car le surcoût de l'installation solaire pour alimenter un frigo en plus du reste, c'est au moins 1 000 €.

Eau chaude : si on a un cumulus, on peut oublier le photovoltaïque pour son alimentation.

La solution la plus économique que j'ai trouvée est d'installer un chauffe eau sous évier 15 L ou 30 L , qui chauffe en une demie heure ou une heure, , ça absorbe une puissance de 2 kW et l'alimenter par un petit groupe électrogène ( prévu pour un fonctionnement occasionnel ).

Par contre on oublie le maintien en température, qui consomme beaucoup trop et ces petits groupes ne sont pas prévus pour fonctionner en permanence.

Groupe électrogène de 3 kW à 500 €, qui peut également servir pour le lave linge ( 2 h de cycle ce n'est pas trop long ). A comparer au coût d'un convertisseur de 2 kW.

Pour moi le petit groupe électrogène est un complément indispensable à l'installation solaire.

Le lave linge est pour moi essentiel, pour l'essorage grande vitesse, sinon en hiver, avec un temps humide , sans vent, à plus forte raison sans chauffage, le linge ne sèche pas.

On choisira un groupe électrogène avec Inverter, qui sort du 220V 50 HZ propre et régulé qq soit la vitesse de rotation du moteur et la charge de l'alternateur, permettant de faire fonctionner le matériel électronique ( il y en a un peu partout dans les appareils domestiques )

Chaudières a fuel, à gaz ou à bois :

Elles ont souvent besoin d'alimentation électrique, mais je ne connais pas ces appareils et leur consommation.
C 'est pas la queue qui remue le chien, c'est le chien qui remue la queue !

Aux obsèques d' Antoine Blondin, même l' église était bourrée !

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités