exercice d'indépendance : le projet grille-pain

Réflexion sur les notions de prévoyance, de survivalisme, et la façon d'en parler à son entourage.
Avatar de l’utilisateur
Guillaume
Survivaliste du dimanche
Messages : 5430
Inscription : dim. juil. 15, 2012 9:41 pm

Re: exercice d'indépendance : le projet grille-pain

Message par Guillaume » lun. févr. 23, 2015 6:00 pm

Bah personnellement je vois pas d'alternative au lanceur de feu d'artifice bluetooth à commande vocale mais ça en fait pas un outil d'indépendance ;)

Bon nombre d'objets électriques courants ont à l'origine été pensés pour des problèmes d'accessibilité.
Les types qui fabriquent les pots de 1L de vaseline ils les conçoivent pas pour qu'ils entrent dans la composition d'allume feu mais ... j'en envie de dire qu'on s'en fout complètement :)

On peut faire avec. Ou pas.

Finalement c'est quoi un gadget consumériste si ce n'est un produit qu'on achète alors qu'il ne nous apporte rien ?
Le pain grillé ne m'apporte rien.
Le mec qui arrive à manger "normalement" au lieu d'en être empêché pour une raison X ou Y, ça lui apporte énormément.

Bref tout ça pour dire que ça dépend beaucoup des situations et des conceptions persos ;)
"Evitez d'être un c*nnard" - David Manise.
Vous êtes perdu ?
lien vers la rubrique présentation - mode d'emploi de présentation - lien vers la charte/règlement
Une question à propos du forum ? A poser ici, ne pas m'envoyer de MP, merci ;)

joelpenicaud
Débutant
Messages : 15
Inscription : lun. janv. 19, 2015 5:16 am

Re: exercice d'indépendance : le projet grille-pain

Message par joelpenicaud » mar. févr. 24, 2015 5:54 pm

Je suis content de voir que le sujet vous plait !

- Menuisier et forgeron sont deux nobles métiers manuels, mais leur maitrise demande beaucoup de pratique. Par ailleurs aucun d'entre nous, même si il maitrise ces compétences n'aura le temps ET de jardiner ET d'élever des poules ET de se défendre ET de produire des objets de base ET de soigner son prochain. Je veux faire ici l'apologie de la spécialisation même dans des société très réduite type BAD.

- Je suis bien d'accord avec vous : raisonner besoin est souvent plus fertile que penser produit. Cette évolution du sujet est intéressante.

Mais je persiste à vous mettre en garde, les grilles pains, crayons et ouvre boites électriques sont les arbres qui cachent la foret.

Il y d'autres produits incontournables ( bâche, couteau, briquet, gamelle, chaussures, couverture) qui pourraient êtres rapidement épuisés en cas de problème durable. Le savoir faire pour fabriquer ces choses est rarement disponible.

Je ne crois pas que même en raisonnant besoin, je puisse trouver une alternative si mes chaussures sont trop usées pour servir encore.

J'ai lu un retour d’expérience d'un SDF américain. Selon lui, un des biens incontournables pour lui est la paire de chaussure. Selon son expérience il n'est pas possible de s'en procurer un paire utilisable dans les déchets (contrairement à tout le reste, en premier lieu les couteaux). Ni même de trouver des remplaçants corrects. Lui s'est résolu à économiser pour les acheter dans le commerce. Ça en dit long sur la difficulté à en obtenir. J'ai résolu pour moi même d'en stocker au moins une ou 2 paires d'avance à la lumière de ce témoignage. Aujourd’hui c'est facile... mais peut être pas nécessaire pour Madame, qui de toute façon en à déjà une pleine armoire :mrgreen: ! (OK, moi aussi je sort )

- Je voudrais rebondir sur la notion de handicap en contexte dégradé. Hors société, si petite soit elle, le handicap devient ... handicapant :( pour l'espérance de vie. Mais en cas de soutient mutuel, cela s'améliore. Henri de Monfreid à rapporté l'histoire de ce vieil aveugle qui naviguait de mémoire dans la mer rouge.
Ceux qui ont un jour tenté de se situer sur une carte (sur terre, ou plus intéressant sur mer) ne pourront que respecter la maitrise de cet ancien. (surtout pour éviter les écueils couverts par la mer)
Plus simplement cela peut être la vigilance. ( :) les anciens ont souvent le sommeil léger)

- Quant au pain grillé, Guillaume, il peut apporter du réconfort. Mais également valoriser les plus jeunes en leur confiant une tache.


Vous l'aurez compris, en plus de raisonner besoin plutôt que produit, nous pouvons également penser ensemble plutôt que tout seul. (et dieu sait que l'individualisme est un des maux de ce siècle, voir même plus dangereux pour les survivalistes ... )

bzh56
Survivant
Messages : 356
Inscription : jeu. oct. 02, 2014 1:10 pm

Re: exercice d'indépendance : le projet grille-pain

Message par bzh56 » jeu. mars 05, 2015 2:45 pm

Meme en se preparant au mieux on tombera toujours sur un truc qui nous manqueras et on sa maudira alors de ne pas avoir y avoir pensé......de fait nous devrons "de force" nous adapter et retrouver ce bon vieil esprit du systeme D....l'imagination sera au pouvoir !!!
joelpenicaud a écrit :J'ai lu un retour d’expérience d'un SDF américain. Selon lui, un des biens incontournables pour lui est la paire de chaussure. Selon son expérience il n'est pas possible de s'en procurer un paire utilisable dans les déchets (contrairement à tout le reste

Mon grand père me racontait qu'en Indochines les vietminh taillais des semelles dans les pneus usés et qu'avec un peu de sangle et un peu de couture ils s'en faisaient de solide paire de sandales.

Avatar de l’utilisateur
Vincent
Débutant
Messages : 16
Inscription : sam. janv. 05, 2013 7:39 am

Re: exercice d'indépendance : le projet grille-pain

Message par Vincent » sam. mars 07, 2015 8:19 am

joelpenicaud a écrit :Je suis content de voir que le sujet vous plait !
- Menuisier et forgeron sont deux nobles métiers manuels, mais leur maitrise demande beaucoup de pratique. Par ailleurs aucun d'entre nous, même si il maitrise ces compétences n'aura le temps ET de jardiner ET d'élever des poules ET de se défendre ET de produire des objets de base ET de soigner son prochain. Je veux faire ici l'apologie de la spécialisation même dans des société très réduite type BAD.
etc...
Vous l'aurez compris, en plus de raisonner besoin plutôt que produit, nous pouvons également penser ensemble plutôt que tout seul. (et Dieu sait que l'individualisme est un des maux de ce siècle, voir même plus dangereux pour les survivalistes ... )


Tout-à-fait d'accord : on ne peut suffire à tout en étant seul, mais on peut survivre par contre. Sur la question particulière des compétences et arts, la société humaine apporte l'expérience de chacun : difficile d'apprendre la forge tout seul sans maître (qu'il soit présent en chair et en os, ou par l'intermédiaire d'un livre ou autres). De plus, heureusement qu'il y a des gens pour fabriquer les outils les plus simples qui nous permettront d'avoir une certaine autonomie comme les couteaux, outils de jardinage, de bûcheronnage, les sacs à dos et autres... Mais la spécialisation à outrance comme elle est pratiquée aujourd'hui n'est qu'une autre face de l'individualisme. Donc même si la polyvalence absolue n'est accessible qu'à un très petit nombre, il me semble que plus on développe de compétences même à niveau basique, plus notre capacité de résilience sera élevée. En somme il faut viser un juste milieu entre vouloir tout faire soi-même et toujours compter sur les autres et la société "providence".

Le mythe du bon sauvage cul-nu dans la nature mi-homme mi-singe est l'une des origines de l'individualisme actuel, et on se rend compte où cela nous mène. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, un survivalisme cohérent implique de sortir de ce mythe, et de ne pas confondre survivalisme et techniques de survie dans la nature (ou ailleurs). On voit là aussi les limites du mot "survivalisme".

bzh56
Survivant
Messages : 356
Inscription : jeu. oct. 02, 2014 1:10 pm

Re: exercice d'indépendance : le projet grille-pain

Message par bzh56 » sam. mars 07, 2015 9:29 am

Cette vision selon laquelle on ne peut pas tout faire soi même est bien reelle et je la defend , j'en avais touché un mot lors de ma presentation :( "Conscient apres longue reflexion que sur le long terme une resilience n'est envisageable qu'en cooperant a plusieurs individus , j'attend des echanges d'idee , de methode , de savoir faire , (et de materiel / objets / outils divers" ).....Je le constate tous les jours compte tenu du rythme auquel avance ma preparation du fait du temps que me prend mon activité pro..... :mrgreen: .
Difficile de pretendre pouvoir tout faire , l'ideal etant de de structurer (en local) un groupe de personne et de s'attribuer individuellement un ensemble de specialité, mais là encore il y a une question de goût ,de couleur et d'interet qui font que le nombre de personne susceptible d'etre interessé par la chose doit etre important et c'est pour moi le noeud du probleme.......vous connaissez beaucoup de gens autour de vous qui soit sensibilisé a nos valeur ?.......
Cela existait de fait jusqu'au année 50 ou 60 a l'echelle des villages , mais a présent il est quasi impossible de prétendre recréer "artificiellement" cette organisation un tant soit peu autosuffisante en raison de la disparition des savoirs et experiences de l'evolution des mentalité etc .........
Par rapport a notre optique de preparation nous somme donc pour l'instant "condamnés" a l'echelle individuelle a etre le plus polyvalent (mais réaliste) possible dans la mesure de nos ressources, et pour le reste, tenter de touver un "voisin survivaliste" aux competence complementaire, ou/et stocker.......mais a un moment ou un autre on arrivera "au bout" sur le plan individuel.
Bon.....on en est pas encore !!! :mrgreen:
Le defi en matiere de survivalisme reste la federation des gens......., hors nous somme plus ou moins obliger de raisonner et d'agir de façon individuelle en raison de toutes nos contraintes .

farest
Survivant
Messages : 304
Inscription : ven. mars 15, 2013 10:38 am

Re: exercice d'indépendance : le projet grille-pain

Message par farest » sam. mars 07, 2015 4:19 pm

bzh56 a écrit :Le defi en matiere de survivalisme reste la federation des gens......., hors nous somme plus ou moins obliger de raisonner et d'agir de façon individuelle en raison de toutes nos contraintes .


Oui on touche effectivement selon moi à la plus importante problématique pour tendre vers une plus grande résilience.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité