Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Réflexion sur les notions de prévoyance, de survivalisme, et la façon d'en parler à son entourage.
BENY
Amateur
Messages : 205
Inscription : mer. sept. 05, 2012 9:06 pm

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par BENY » lun. juil. 15, 2013 1:54 pm

Yann a écrit :Exact Beny, je n'ai pas fait ce petit calcul pour une simple raison. Quand je donnais 3 euros le L, je pouvais aussi te dire 17 euros le L. Je voulais juste dire par là qu'arriver à un moment, le L sera hors de prix et qu'on ne pourra plus se permettre de faire le plein pour aller quelque part (boulot, vacances etc...).

Là ou je ne suis pas d'accord, c'est dans ton calcul, tu te bases sur quoi pour dire 5L/100 :shock:

Les voitures neuves consomment en moyenne encore 6,39 litres aux 100 kilomètres
http://www.bfe.admin.ch/energie/00588/00589/00644/?lang=fr&msg-id=44341

Je vis à Lyon et donc en dehors de la partie autoroute, je dois prendre en compte le faite de rouler en ville et dans les embouteillages. Et là, tu dépasses les 5L/100 et donc le chiffre n'est plus le même même si il ne doit pas être beaucoup plus grand.


oui, il y a une limite supportable pour tous, et tu aurais pu parler de 17 euros/l, mais c est à 3 euros/l que tu as affirmé ne pas pouvoir finir ton mois.

les 5l/100, c est ce que consomme ma 205 d sur l année. en équivalent moderne, une 107 d doit probablement faire mieux.(je l espère pour ceux qui se sont endetté pour en acquérir une).
mon kangoo est en 6l/100/an, mais ce n est pas le véhicule privilégié pour les trajets courts, ni pour les individuels.
mes véhicules font une majorité de trajets constants en périphérie urbaine, ma ville étant relativement peu encombrée, avec beaucoup d accès périphériques récents qui évitent le centre ville.

le carburant n est pas un poste de dépense important pour moi, car pour être concurrentiel je suis quasiment au minimum salarial, mais en contrepartie, j ai la majorité du temps les frais de bouche et de déplacement pris en charge.

pourtant, je vais déménager en ville pour réduire encore mes déplacements véhiculés.
pas à cause du prix du carburant, mais pour réduire ma dépendance aux véhicules, et économiser sur leurs frais de fonctionnement.
c est le véhicule ancien, rentabilisé depuis longtemps et dont la valeur n est plus fortement impactée par le kilométrage et l age (un véhicule diesel de 25 ans avec plus de 200 000 km avec un contrôle tech ok se vendra entre 500 et 1500 euros, et c est principalement l état cosmétique et les frais d entretient engagés plus ou moins récemment qui fera la différence) qui sera presque exclusivement sollicité.

et je ne déménage pas n importe ou

j emménage dans l appartement au dessus d une collègue et amie de ma femme, à 5 minute à pied de l école de ma fille.
cette collègue vit en colocation avec sa soeur, aussi notre amie, et elles gardent souvent nos enfants quand elle le peuvent si cela peut nous rendre service.
ma femme et sa collègue continueront à faire du covoiturage pour aller au boulot, mais le trajet sera divisé par 2 (5km au lieu de 10km), et ma femme pourra dormir 10 minutes de plus.

cet été, ma femme a signé un cdd annuel en 3/4 temps, renouvelable, qui nous permet de sortir enfin la tête de l eau.
l étape suivante sera pour moi de changer de voie professionnelle, pour trouver un travail en ville, qui me permettra de ne prendre que le vélo.

objectif: tomber en dessous des 10 000 km/an, et en faire plus de la moitié avec la 205.

j oubliais...cette 205 est "mutualisé" et fait des kilomètres supplémentaires entre les mains des amies pré-citées, qui possèdent une seule voiture pour elles deux.

nos amies ne sont pas "survivalistes" consciemment, mais elles participent à l édification nouvelle d un noyau physique de "clan" qui pratique l entraide généralisée entre ses membres et la mutualisation de ressources.

on s est bien éloigné du sujet original, quand même...quoi que...pas vraiment en fait...si on reprend certains exemples de stratégies d investissement utiles cités.

Avatar de l’utilisateur
Uncle Mike
Amateur
Messages : 174
Inscription : sam. sept. 15, 2012 4:11 pm

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par Uncle Mike » lun. juil. 15, 2013 8:21 pm

Le soucis d'une démarche survivaliste profonde, c'est que ça emmène assez loin de la ville pour garantir autonomie, sécurité...etc...
mais au quotidien,il faut faire des bornes pour rejoindre son boulot (rares sont ceux qui bossent sur place).
Ces arbitrages ne sont pas faciles à faire ... et on n'est jamais sûrs d'avoir fait le bon choix :lol:

Nestor
Messages : 5
Inscription : mer. juil. 31, 2013 9:33 pm

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par Nestor » mer. août 07, 2013 9:02 pm

Il est beaucoup question dans ce sujet du prix hypothétique du pétrole et il est également beaucoup question du "bonheur" (avec voiture GPS, I Pod, télévisions high tech, etc.). Le truc, dans toute démarche survivaliste (à moins que je ne me trompe, car je suis nouveau ici ...), c'est de prévoir le pire et de viser à une totale autonomie en cas de coup dur... et je pense que si tout se passe mal (ce qui n'est en aucun cas à exclure : apocalypse quelconque, ruine économique, désastre écologique, guerre...), il est tout à fait probable qu'on n'aura plus du tout de pétrole, plus de possibilité de se déplacer sur de grandes distances, et que la notion du "bonheur" ne recouvrira que l'essentiel : être vivant, avoir à manger, avoir un toit, et si possible être avec quelqu'un qu'on aime...

Avatar de l’utilisateur
Guillaume
Survivaliste du dimanche
Messages : 5449
Inscription : dim. juil. 15, 2012 9:41 pm

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par Guillaume » jeu. août 08, 2013 10:56 am

J'ai un peu du mal avec cette notion de disparition du pétrol et tout substitut.
Et il est clair que le bonheur est subjectif.
Enfin une telle transition risquerait de créer du manque pour certains, c'est sûr ;)
"Evitez d'être un c*nnard" - David Manise.
Vous êtes perdu ?
lien vers la rubrique présentation - mode d'emploi de présentation - lien vers la charte/règlement
Une question à propos du forum ? A poser ici, ne pas m'envoyer de MP, merci ;)

Yann
Survivant
Messages : 323
Inscription : lun. juin 24, 2013 12:46 pm

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par Yann » jeu. août 08, 2013 10:58 am

Tu as du mal avec quoi exactement Guillaume ?!

A croire qu'on arrive sur la fin du pétrole plus ou moins bon marché pour nous autres ou à croire qu'on est sera un jour dans ce cas ou il n'y aura plus de pétrole ?

Avatar de l’utilisateur
Campeur
Formateur
Messages : 1197
Inscription : sam. sept. 08, 2012 10:23 am

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par Campeur » jeu. août 08, 2013 3:26 pm

c'est vrai que la disparition du pétrole, on a du mal à y croire.... et pourtant !

si vous ne l'avez pas déjà vu je vous conseille cette vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=8MJCam5kWUQ

le pétrole, on puise dedans à tour de bras depuis une bonne centaine d'année, d'abord les pays exportateurs et essentiellement l'économie occidentale. Mais avec une économie modialisée, des pays émergents dont la population ne rêve que de copier le mode de vie occidental, c'est un surcroit de consommateurs qui vient puiser dans les réserves de manières exponentielle. si on ajoute à ça, une ressource (épuisable mais ça on le sait depuis longtemps) dont le coût d'extraction augmente (si ma mémoire est bonne, on s'approche doucement du seuil de rentabilité du baril)... je pense qu'on a intérêt à se préparer à sa disparition, et si nous ne le faisons pas pour nous, je pense qu'il faut préparer nos enfants !

les dangereuses chimères des agro-carburant et des gazs de chiste ne feront que faire durer l'agonie, nous privant du même coup, de précieuses ressources que nous devrions investir dans les énergies renouvelables et une relocalisation de l'économie... parce que la aussi ça coute du pétrole !

je pense que ce doit être un des piliers de la préparation du survivaliste, se préparer à un monde ou le transport va devenir un luxe (transport de ressources, de marchandises et biens de consommation courant, de personnes...)

bonne soirée
"Posséder les arts de la paix mais non ceux de la guerre, c'est un manque de courage...posséder les arts de la guerre mais non ceux de la paix, c'est un manque de sagesse" Wang Yang Ming (1472 - 1529)

PandC
Débutant
Messages : 11
Inscription : sam. avr. 05, 2014 9:46 am

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par PandC » sam. avr. 05, 2014 8:58 pm

Vous avez raison les transports seront bientôt très compliqués.
Mais avez vous pensé aux dérivés pétroliers ?
Les plastiques par exemple qui rend tout très léger et rigide tout en étant flexible. Sans parler du domaine de la santé ! Je peux vous assurer que sans pétrole on va mourir à tour de bras.

Le transport est une chose, mais l'agriculture ? Très largement propulsée par le pétrole que ce soit par la mécanisation ou par les engrais ou les pesticides balancés par centaines de millions de tonnes sur les terres... et qui maintiennent les rendements (qui baissent d'ailleurs, la terre est quasi morte), comment ça va se passer quand la demande de pétrole sera nettement plus importante que l'offre ?
Qui décidera de qui mange et qui mange pas ?

Et vous croyez vraiment que ceux qui n'auront plus rien se laisseront mourir comme ça sans rien dire ?

Certes les solutions types éoliennes ou panneaux solaires sont fabriqués avec du pétrole, mais il serait, à mon humble avis, judicieux d'en fabriquer massivement pour palier au moins en partie à la chute qui s'annonce. Suffisamment au moins pour que les gens puissent maintenir une hygiène correcte et ne tombent pas malade trop vite.

S'il fallait dé-mondialiser et tout reconstruire en France, en Europe et aux USA par exemple les industries qu'ils ont démonté... et bien déjà il faudrait quelques années peut être même une génération. Cela consommerait une quantité phénoménale de pétrole et de ressources, mais en plus cela précipiterait les pays émergents dans la famine et la récession. Ces mêmes industries arriveraient elles à vendre dans les pays émergents s'ils n'ont plus de quoi payer les produits parce qu'ils n'ont plus de travail... et nous, arriverions nous à faire perdurer ces industries si la moitié des acheteurs potentiels ne peuvent plus acheter ?

L'essence à 3 euros ne va pas être notre problème en fait il semble qu'il va falloir ménager la chèvre et le choux... mais surtout ce que je crois, c'est qu'il aurait fallut le faire il y a 30 ans ! Parce que, qu'il reste 15 ans de pétrole ou 30 ans le problème est le même. On va devoir faire sans rapidement. Et ce ne sont pas le charbon et le gaz qui vont pouvoir remplacer. encore moins le nucléaire, qu'il va falloir arrêter vite devant le danger que représentent de telles installations si la population devient folle, affamée et qu'elle ouvre tous les sites pour trouver des trucs à échanger contre de la nourriture. (sans compter qu'il faudra 15 ans d'énergie pour maintenir tous les anciens combustibles au frais sans que ça pète)

Avatar de l’utilisateur
Guillaume
Survivaliste du dimanche
Messages : 5449
Inscription : dim. juil. 15, 2012 9:41 pm

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par Guillaume » sam. avr. 05, 2014 10:23 pm

Il va falloir revoir nos priorités.
Faire 50 bornes pour aller bosser dans une technopole depuis sa maison à la campagne sera un luxe superflus, il faudra se recentrer sur l'essentiel : vivre.

Les pays occidentaux ont un avantage sur ce marché mondial : ils sont riche.
Ils ont un gros défaut : ils sont hyper endettés.

Quand le moment sera venu de savoir qui doit s'approprier ce qu'il restera d'hydrocarbures dispo pour faire la transition avec le végétal/autre, entre l'occident et les nouveaux géants émergents, ce sera rock and roll.

Mais bon, tout ça nous dépasse.
"Evitez d'être un c*nnard" - David Manise.
Vous êtes perdu ?
lien vers la rubrique présentation - mode d'emploi de présentation - lien vers la charte/règlement
Une question à propos du forum ? A poser ici, ne pas m'envoyer de MP, merci ;)

Avatar de l’utilisateur
hebus
Amateur
Messages : 154
Inscription : ven. mai 17, 2013 4:10 pm

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par hebus » dim. avr. 06, 2014 7:38 pm

D'accord avec Guillaume ...

quand j'entends les politiques de tout bord nous bassiner avec le gaz de schiste, j'ai des envies de meutre :evil:

bien sur, ces messieurs dames vivent fort loin des lieux qu'ils entendent piller et polluer, et quand la cata arrivera ils nous jureront qu'on ne pouvait pas le prévoir...

j'ai fait le choix d'habiter près de mon lieu de travail, même si ça me coute un peu (pour la faire courte, je n'habite pas dans le trou paumé dans la campagne dont je rêve pourtant) ... je suis certes à la campagne, mais proche d'une petite ville de 3000 habitants. parce que c'était le plus écologiquement et économiquement responsable.

je pense qu'on va bientôt découvrir le vrai prix de l'énergie et de certains matériaux "bon marché" comme le plastique comme le dit PandC

au passage , pour voir les choses sous un jour plus positif, je ne saurai trop vous conseiller la lecture des livres de Pierre rahbi, par exemple "vers la sobriété heureuse"

http://www.amazon.fr/Vers-sobriété-heureuse-Pierre-Rabhi/dp/2330026595/ref=tmm_ppb_title_0

vudici
Messages : 3
Inscription : dim. juil. 19, 2015 4:08 pm

Re: Dimitri Orlov: définanciarisation démondialisation

Message par vudici » lun. juil. 20, 2015 8:06 pm

Yann a écrit :- Impossible pour les gens d'acheter une nouvelle voiture et encore moins de la faire rouler !
- Impossible pour les sociétés de faire leurs produits car le pétrole est dans TOUT sauf qu'il ne sera plus rentable pour eux sans compter qu'il n'y a pas de substitut pour un prix raisonnable !


et impossible, pour tous, de manger. On l'oublie trop souvent. L'agriculture productiviste est une machine à transformer de l'énergie fossile directement ou indirectement en alimentation. Engrais, pesticides, transport des denrées (je pense aux intrants tels le soja mais aussi à l'acheminement des produits sur de longue distance) etc.
La mauvaise nouvelle c'est que cette peur justifiée de manquer, nous a fait trouver des trésors de solutions .... solaire, bbc, gaz de schiste, nucléaire, retour du charbon, optimisation de la filière bois, methane de bouse, déforestation de l'amazonie en vue d'energie verte et que sais je encore.... Dans les 10 ans qui viennent la croissance va être gavée d'énergie bon marché. Nous sommes des goinfres qui allons dévorer goulument notre dernier repas et payer nos dettes a marche forcée ...

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités